20 mars 2007

Kampar

Kampar? pourquoi Kampar? a cause de Johnny Lim bien sur, j'ai bien aime le roman de Tash Aw, alors en route, entre Kuala Lumpur et Penang, nous nous sommes arretes a Kampar, Nous avons marche le long du quadrillage des rues de Kampar, je n'ai pas trouve l'Atelier de l'harmonie supreme, et la riviere qu'on appelle Sungai Perak ne passe pas a Kampar, mais un peu plus loin dans les environs, c'est vrai qu'elle est aussi belle que dans le livre, et j'ai vu autrefois, a Kuala Kangsar des enfants jouer comme dans le roman, se lancer des hautes branches d'un paletuvier dans la riviere.
C'est une jolie ville de province, et nous avons ete etonne de voir plus de bicyclettes que de voitures, on circule et on peut se garer sans probleme, chose impensable a KL et a Penang.
Je me suis amusee a photographier les accumulations.
Ici des piments rouges.
Des nouilles.
Des oeufs, juste une toute petite partie du stock.
Des Ikan Bilis (gros) poissons seches.
Des Ikan Bilis.
Ecorces d'orange a secher.
Les paniers de Dim Sum.
Les chapeaux des travailleurs des vergers et plantations autour de Tapah, au pied des Cameron Highlands.
Marchand de tissu.
Brosses de menage.

4 commentaires:

tweetey29 a dit…

Looks interesting. What is it?

Kitem a dit…

Hi Tweet, thanks for coming by and let a comment, i don't have that much, i took these photos in a small town in Malaysia: Kampar, the theme is accumulation: piles of dry fish, hats, orange peels, and so on, the last one are small brushes.

tweetey29 a dit…

Cool. I dont speak french but I love looking. I have become a good blog friend of Helene's and I stop by here every so often just to look. I think the last time I looked was when Helene was in Maylaysia.

La Cremiere a dit…

Coucou Mama, Ben c'est sympa d'avoir une visiteuse de plus, non? Trop cool les photos