22 mai 2011

L'anse des Seulières

 La mer est basse, allez on marche jusqu'au bout, ca paraît loin? c'est loin. Mais on a un léger vent dans le dos, on avance plus vite, et à mer basse on "coupe" l'anse, on a l'impression que la route est moins longue.
 En arrivant sur Chaucre, les piquets qui devaient proteger la dune se tiennent inutiles, en avant de la dune qui a reculée sous la poussée de la tempête Xanthia il y a deux ans;
 Un rocher champignon.
 Là, tout au bout de la plage, sur ce rocher plat, on tape du pied, trois fois, et on dit:
"un-deux-trois soleil" et ensuite on a le droit de faire demi-tour. C'est un rite.
En route pour retraverser la baie, jusqu'à l'autre bout, vent debout, le soleil chauffe, la mer si belle, si bleue, elle commence à monter, les rouleaux se déroulent doucement, le sable est doux sous les pieds.

5 commentaires:

Laure passagère a dit…

Everything I love...Veinarde....merci du partage.

Libellule a dit…

magnifique!

Anonyme a dit…

J'adore... et me laisse volontiers embarquer...
Marie-Noëlle

Lisenn a dit…

Merci pour cette jolie ballade !

ParisBreakfasts a dit…

Serenity NOW!
Lovely shots...