19 mars 2010

Xinthia dans l'ile d'Oleron

La tempete Xinthia qui a ravage les cotes de la Vendee et de la Charente Maritime a touche aussi la belle plage des Huttes dans l'ile d'Oleron.Maman habite ici l'ete venu, j'ai toujours vecu sur cette plage, on connait les coins "a galets" ou ne pas etaler sa serviette, les meilleurs endroits de baignade, la ou l'on peut pecher les palourdes, ou papa avait son corps mort, toute une vie de merveilleux souvenirs de plage et d'ete. Image ci dessus: c'etait une route de bord de mer. Alors quand la tempete souffle et detruit la dune, arrache la route, et amene des tonnes de galets a la place du macadam, on est tristes. Tristes pour les gens qui ont perdu leur vie et leur famille qui les pleure, et desempares devant la force des elements.
Voici le sentier qui mene de la maison de ma mere a la plage, avant il y avait un chemin et meme des marches de rondins, la mer a tout emporte.
Mon frere, qui a pris les photos avec son amie Martine dit qu'on ne peut meme plus descendre a la plage par la. C'est impressionnant parce que c'est un chemin que l'on connait par coeur, c'est notre coin, c'est chez nous, et ca n'existe plus.Voila la grande plage des Huttes, la mer a mange les dunes sur une grande partie, le paysage est completement transforme, on ne reconnait plus rien.
Je pense aux fortunes engagees par la defense du littoral pour proteger la dune de ses predateurs humains, aux oyats plantes pour retenir le sable, aux campagnes d'information, a la bonne volonte de tous pour proteger notre environnement. La mer elle, ne s'occupe pas des barrieres bordelaises ni des petits sentiers et des marches de rondin pour descendre a la plage, la mer en une maree et seulement quelques heures detruit des annees de travail et les constructions de l'Homme sont bien peu de chose.

2 commentaires:

Ellada a dit…

Personne ne peut rien faire contre les tempêtes. C'est la, ou on voit, que l'homme est petit, en face de la nature.

Lisenn a dit…

Les tempêtes...
Et dire que l'on ne peut rien faire.